Escrime Club de Caen
135 Rue de Bayeux, 14000 Caen
/
Téléphone

NOTIONS importantes:


 
 
 
 
 
 
«Je comprends ce que me dit l’arbitre!»

Pour expliquer et justifier sa décision après une touche, l’arbitre analyse la phrase d’armes. Il explique ce qui s’est passé. Il utilise pour cela des termes techniques.
En voici quelques uns:

«Attaque!»
Un tireur menace clairement son adversaire avec son arme et le toucheen fente.

«Attaque! Parade Riposte!»
Un tireur attaque. Son adversaire bloque l’attaque avec son arme (Parade) puis attaque à son tour (Riposte).

«Attaque! Contre-attaque!»
Un tireur attaque. Son adversaire ne se soucie pas de l’attaque, ne tente pas de se défendre mais le touche pendant son attaque. (Il contre-attaque).
Bien souvent l’arbitre doit donner le point à l’attaquant.

«Attaque simultanée!»
Les deux escrimeurs se rapprochent, attaquent et touchent en même temps. L’arbitre ne donne pas de point.
A l’épée, lorsque les deux adversaires touchent, cela s’appelle un coup double et les deux marquent un point.

«Attaque sur la préparation!»
Un tireur se rapproche ou bouge sa main avant d’attaquer. Son adversaire attaque à ce moment (avant l’attaque). L’arbitre doit lui donner raison.

«Prendre le fer!»
Un tireur touche le faible (haut) de la lame adverse avec sa propre lame.
Il prend la priorité (le droit d’attaquer). Son adversaire doit alors se défendre.

«Passe avant!»
Un tireur croise ses jambes lors d’un déplacement vers l’avant. C’est interdit au sabre et dans les épreuves de jeunes.

«Sortie de piste!»
Un tireur sort latéralement. L’arbitre stoppe le match et le fait reculer d’un mètre.
Il sort des deux pieds à l’arrière. L’arbitre le déclare touché.
 
Conseils des Maîtres.
«L’arbitre n’est pas un adversaire. Son rôle est aussi de t’aider.
Tu peux lui demander poliment des explications si tu ne comprends pas sa décision ou ce qu’il a dit.»

 

DEVENIR ARBITRE

Pourquoi devenir arbitre?
D’abord parce que cela fait partie de la pratique et de la formation d’un(e) escrimeur(se).
S’appliquer à observer, reconnaître et décrire les actions réalisées par d’autres est une source de progrès.
Ensuite, la prise de décision et l’application du règlement permettent d’affirmer la confiance en soi.
Enfin, parce qu’un club doit engager un arbitre pour 4 participants à une épreuve.
Il faut donc préparer un groupe d’arbitres compétents.

Comment devenir arbitre?
Blason Vert
C’est la première étape.
La formation et l’examen se déroulent en club sous la responsabilité des Maîtres d’armes.

Arbitre départemental
Je dois avoir mon blason vert et être au moins M.
Je dois réussir un Q.C.M. lors des journées de l’arbitrage organisées par le Comité Régional. Il faut obtenir 26 bonnes réponses sur 30 questions.
Je m’y prépare en club. De nombreux Q.C.M. sont disponibles au club et sur le Net.
Ensuite je suis évalué pour la partie pratique sur deux compétitions.

Arbitre Régional
Je dois être arbitre départemental et être au moins M.
Je dois réussir un Q.C.M. lors des journées de l’arbitrage.
Il faut obtenir 36 bonnes réponses sur 40 questions.
Je m’y prépare en club. De nombreux Q.C.M. sont disponibles au club et sur le Net.
Ensuite je suis évalué pour la partie pratique sur deux compétitions.

Conseils des Maîtres d’armes.
«Tout le monde ne peut pas être un très bon arbitre.
Mais il n’existe pas de bon escrimeur mauvais arbitre!»
 
 
Les dix commandements à respecter dans la salle d’armes!

A l’attention des jeunes escrimeurs,
de leurs parents et dont les plus grands peuvent sans problème s’inspirer!!!

Horaires, tu respecteras.
Consignes, tu écouteras.
Tenue et matériel, tu n’oublieras pas.
Courage et persévérance, tu auras.
Accompagné(e), dans la salle tu entreras.
Sécurité, tu veilleras.
Parent ou responsable, tu attendras.
Poli(e) avec tous, tu serras.
Discipline, tu appliqueras.
Esprit sportif, tu auras.
 
Conseils des Maîtres:
«A chacun d’appliquer ces consignes et conseils
et alors peut-être résultats tu auras.»
 
 
 
LES CARTONS EN ESCRIME

Lors d’un match, un arbitre peut être amené à donner des cartons.
Il s’agit de sanctions dont l’importance varie suivant la faute commise.
Il existe trois familles de cartons. En voici un petit résumé.

Le carton jaune
L’arbitre le donne à l’encontre du tireur ou du coach. Il sert surtout à avertir le tireur.
Il est donné par exemple pour du matériel défectueux, une passe avant au sabre ou pour une tenue non conforme.
Il entraîne l’annulation d’une touche éventuellement portée par le tireur fautif.

Le carton rouge
L’arbitre le donne à l’encontre du tireur ou du coach.
Il est souvent distribué après un premier carton jaune.
Il entraîne l’annulation d’une touche éventuellement portée par le tireur fautif.
Il se traduit par une touche donnée à l’adversaire.
Elle peut faire perdre le match.

Le carton noir
L’arbitre le donne à l’encontre du tireur ou du coach.
Il est attribué après un comportement anti-sportif, violent ou irrespectueux.
Cette sanction entraîne l’exclusion de la compétition.
La sanction peut être aggravée par une interdiction de plusieurs compétitions dont le nombre varie suivant l’importance de la faute.

Conseil des Maîtres.
« Pour en savoir plus, tu peux consulter la liste complète des fautes sur le site du club et préparer les examens d’arbitres:
Blason vert et arbitre départemental.»
 

«Je vais participer à ma première compétition!»

Information
Sur le tableau dans la salle, je consulte la feuille de route qui donne les renseignements sur le jour, le lieu et l’horaire de l’épreuve.
Je peux trouver ces renseignements bien souvent sur le site du club ou sur l’application.

Inscription
Je connais ma catégorie d’âge : M7, M9, M 11 etc.
M9 veut dire moins de 9 ans par exemple.
Je dois confirmer ma présence au plus tard le mercredi qui précède l’épreuve.
Après, les inscriptions par internet ne sont plus possibles.
Attention, le club doit fournir un arbitre pour 4 tireurs.
Je m’engage donc à participer par respect pour lui.

Matériel
Je dois prendre mon matériel personnel.
Je dois savoir qui du club sera responsable du matériel de remplacement en cas de panne.

Le jour même
Je vérifie mon matériel et je prépare une bouteille d’eau.

Sur les lieux de la compétition
Je me présente à la table d’engagement à l’heure de l’appel.
Je règle mes droits d’inscriptions.
15 minutes après l’appel, le scratch est prononcé. Il est alors trop tard pour m’inscrire.
Je m’habille rapidement et je m’échauffe sérieusement avec mes camarades du club.

Pendant l’épreuve
Je connais la formule de l’épreuve. (Combien de matchs je vais devoir faire).
Je reste près de la piste et de l’arbitre des matchs.
J’écoute les conseils du Maître d’armes ou des plus grands.
J’encourage les tireurs du club.

Après l’épreuve
Je range mon matériel personnel.
Je rends le matériel qui m’a été prêté.
Je mets le survêtement du club ou le tee-shirt club si j’en ai un pour recevoir ma récompense.

L’entraînement après l’épreuve
J’amène boissons et friandises pour fêter avec tous ma première place ou mon podium.

Conseils des Maîtres.
« La compétition est la meilleure source de progrès.
Tu dois être modeste dans la victoire et courageux devant l’échec.
L’arbitre n’est jamais le responsable de ta défaite. Ce n’est pas de sa faute si tu n’es pas assez assidu aux entraînements ou si tu n’écoutes pas les conseils.»
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Escrime Club de Caen – 135 rue de Bayeux – @ : escrime.club.caen@gmail.com– tél : 02.31.50.94.20